Toujours voir plus loin que le bout de sa truffe...

 M7 7348 small

Cynologie (Chien)

       

9782738122162 002 9782738123176 51pH9FyLP4L. SX317 BO1204203200 51xRxDSlVxL. SX406 BO1204203200

 "Mon chien est heureux"
de Joël Dehasse

 "Tout sur la psychologie
du chien"
de Joël Dehasse
 "Les signaux d'apaisement"
de Turid Rugaas
 "Devenez le meilleur ami de votre chien"
de Jacinthe Bouchard
       

apprendre-a-mon-chien-a-marcher-en-laisse-sans-tirer

cliquez-pour-calmer  51Tcf5H-X9L. SX369 BO1204203200    
"Apprendre à mon chien
à marcher en laisse sans tirer"
de Catherine Collignon
"Cliquer pour calmer"
de Emma Parsons

 "La Méthode Tellington TTouch"
de Linda Tellington-Jones

 


Liens utiles en bonus :

Association "Les Chiens du Lac Bleu"
Asso. active en Pays Voironnais (Isère) afin de faciliter le développement de relations harmonieuses entre humains et chiens
CLB


Déclic Canin - Roxane Fumeaux

Educatrice canine en Suisse (Valais), spécialisée en clicker training, formée en rééducation comportementale
roxane

 

Zoothérapie du Nord - Valery Gauthier
Zoothérapeute, comportementaliste canin et travailleuse sociale au Québec
zootherapie 03 1

 

Magic Clicker - Cynthia Edelman-Rota
Pour comprendre l'éducation bienveillante et le clicker training
logo Magic Clicker

 

MFEC
Mouvement professionnel Francophone des Educateurs de Chiens de compagnie


Association "In Dog We Trust"
En Auvergne / Rhône-Alpes, cette asso receuille des chiens, les soigne et les rééduque si besoin, pour ensuite les proposer à l'adoption
logo In Dog We Trust

 

Trucs de Wouf
La boutique positive pour les chiens
trucs de wouf logo 1461591028

 

Animalin Boutique
animalin

 

Communication Animale

 

 livre FMaillefer 79photobig 41Y49titICL. SX347 BO1204203200 index

 
"La communication animale intuitive : A la rencontre de la conscience animale"
de Fabienne Maillefer

"Perles de sagesse
du peuple animal"
de Dawn Baumann Brunke
"La connexion perdue"
de Marta Williams

"L'effet Mowgli, ou comment dialoguer avec les animaux"
de Jean-Luc Janiszewski


Liens utiles en bonus :


Communicatrices que je connais et que je peux vous recommander :

Fabienne Maillefer communication animale, spécialisation animaux en fin de vie, animaux défunts et urgences

Jeanne Rektorik communication animale, spécialisation animaux en fin de vie et animaux défunts (Suisse)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. communication animale (Suisse)

Laure Nicole communication animale, EMDR, comportementaliste canin et félin

Ellen Ihl communication animale, EMDR, médiation animale (Suisse)

Sarah Vallélian communication animale, shiatsu équin et chamanisme (Suisse)

Pascale Piette (vétérinaire) communication animale, soins énergétiques, formations, equitaïchi (France)

Et encore...

      

 psy chat lamedumonde 71x4E15116L

"Tout sur la psychologie
du chat"
de Joël Dehasse

 "L'Âme du monde"
de Frédéric Lenoir
 "Changer d'altitude"
de Bertrand Piccard
"Le Tao du cheval"
de Linda Kohanov
       


 
Un alchimiste raconte
 
 
"Tête de Mule"
de Sophie Ducca
"Graines de Possibles"
de P. Rabhi et N. Hulot
"Un alchimiste raconte"
de Patrick Burensteinas
 


Liens utiles en bonus :

 

Stéphane Beilliard - Photo & Graphisme
Artiste à connaitre, et créateur de ce site et son logo
Steph2

  

Gina Pitti
Instructrice de l'Ecole de Légèreté de Philippe Karl et enseignante d'Equi-Attah à Montoison (Drôme)
gina

 

Karin Tortel-Wasle - Conception Consciente
Thérapeute à Jaillans (Drôme)
Karin-TORTEL-WASLE

 

Bertrand Dumont
Enseignant de tir à l'arc instinctif (Belgique)
B.Dumont

 

Frédéric Viguier
Facteur d'arc (Picardie)
f.viguier

 

Dominique Coppe
Peintre aquarelliste (Belgique)
D.Coppe

 

 

Une parenthèse dans l'instant...

 

 Antoine de Saint-Exupéry, "Le Petit Prince" (extrait)


C'est alors qu'apparut le renard.

- Bonjour, dit le renard.
- Bonjour, répondit poliment le petit prince, qui se retourna mais ne vit rien.
- Je suis là, dit la voix, sous le pommier.
- Qui es-tu? dit le petit prince. Tu es bien joli...
- Je suis un renard, dit le renard.
- Viens jouer avec moi, lui proposa le petit prince. Je suis tellement triste...
- Je ne puis pas jouer avec toi, dit le renard. Je ne suis pas apprivoisé.
- Ah! pardon, fit le petit prince. Mais, après réflexion, il ajouta : - Qu'est-ce que signifie "apprivoiser"?
- Tu n'es pas d'ici, dit le renard, que cherches-tu?
- Je cherche les hommes, dit le petit prince. Qu'est ce que signifie "apprivoiser"?
- Les hommes, dit le renard, ils ont des fusils et ils chassent. C'est bien gênant! Ils élèvent aussi des poules. C'est leur seul intérêt. Tu cherches des poules?
- Non, dit le petit prince. Je cherche des amis. Qu'est-ce que signifie "apprivoiser"?
- C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ça signifie "créer des liens"...
- Créer des liens?
- Bien sûr, dit le renard. Tu n'es encore pour moi, qu'un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n'ai pas besoin de toi. Et tu n'as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde...
- Je commence à comprendre, dit le petit prince. Il y a une fleur... je crois qu'elle m'a apprivoisé...
- C'est possible, dit le renard. On voit sur la Terre toutes sortes de choses...
- Oh! ce n'est pas sur la Terre, dit le petit prince. Le renard parut très intrigué :
- Sur une autre planète ?
- Oui.
- Il y a des chasseurs, sur cette planète-là ?
- Non.
- Ça, c'est intéressant! Et des poules ?
- Non.
- Rien n'est parfait, soupira le renard.

Mais le renard revint à son idée :
- Ma vie est monotone. Je chasse les poules, les hommes me chassent. Toutes les poules se ressemblent, et tous les hommes se ressemblent. Je m'ennuie donc un peu. Mais, si tu m'apprivoises, ma vie sera comme ensoleillée. Je connaîtrai un bruit de pas qui sera différent de tous les autres. Les autres pas me font rentrer sous terre. Le tien m'appellera hors du terrier, comme une musique. Et puis regarde! Tu vois, là-bas, les champs de blé? Je ne mange pas de pain. Le blé pour moi est inutile. Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça, c'est triste! Mais tu as des cheveux couleur d'or. Alors ce sera merveilleux quand tu m'auras apprivoisé! Le blé, qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j'aimerai le bruit du vent dans le blé...
Le renard se tut et regarda longtemps le petit prince : - S'il te plaît... apprivoise-moi! dit-il.

- Je veux bien, répondit le petit prince, mais je n'ai pas beaucoup de temps. J'ai des amis à découvrir et beaucoup de choses à connaître.
- On ne connaît que les choses que l'on apprivoise, dit le renard. Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi!
- Que faut-il faire? dit le petit prince.
- Il faut être très patient, répondit le renard. Tu t'assoiras d'abord un peu loin de moi, comme ça, dans l'herbe. Je te regarderai du coin de l'oeil et tu ne diras rien. Le langage est source de malentendus. Mais, chaque jour, tu pourras t'asseoir un peu plus près...

Le lendemain revint le petit prince.
- Il eût mieux valu revenir à la même heure, dit le renard. Si tu viens, par exemple, à quatre heures de l'après-midi, dès trois heures je commencerai d'être heureux. Plus l'heure avancera, plus je me sentirai heureux. À quatre heures, déjà, je m'agiterai et m'inquiéterai; je découvrirai le prix du bonheur! Mais si tu viens n'importe quand, je ne saurai jamais à quelle heure m'habiller le coeur... Il faut des rites.
- Qu'est-ce qu'un rite? dit le petit prince.
- C'est aussi quelque chose de trop oublié, dit le renard. C'est ce qui fait qu'un jour est différent des autres jours, une heure, des autres heures. Il y a un rite, par exemple, chez mes chasseurs. Ils dansent le jeudi avec les filles du village. Alors le jeudi est jour merveilleux! Je vais me promener jusqu'à la vigne. Si les chasseurs dansaient n'importe quand, les jours se ressembleraient tous, et je n'aurais point de vacances.

Ainsi le petit prince apprivoisa le renard. Et quand l'heure du départ fut proche : - Ah! dit le renard... je pleurerai.
- C'est ta faute, dit le petit prince, je ne te souhaitais point de mal, mais tu as voulu que je t'apprivoise...
- Bien sûr, dit le renard.
- Mais tu vas pleurer! dit le petit prince.
- Bien sûr, dit le renard.
- Alors, tu n'y gagnes rien!
- J'y gagne, dit le renard, à cause de la couleur du blé. Puis il ajouta : - Va revoir les roses. Tu comprendras que la tienne est unique au monde. Tu reviendras me dire adieu, et je te ferai cadeau d'un secret.
Le petit prince s'en fut revoir les roses.
- Vous n'êtes pas du tout semblables à ma rose, vous n'êtes rien encore, leur dit-il. Personne ne vous a apprivoisées et vous n'avez apprivoisé personne. Vous êtes comme était mon renard. Ce n'était qu'un renard semblable à cent mille autres. Mais j'en ai fait mon ami, et il est maintenant unique au monde.
Et les roses étaient gênées.
- Vous êtes belles, mais vous êtes vides, leur dit-il encore. On ne peut pas mourir pour vous. Bien sûr, ma rose à moi, un passant ordinaire croirait qu'elle vous ressemble. Mais à elle seule elle est plus importante que vous toutes, puisque c'est elle que j'ai arrosée. Puisque c'est elle que j'ai mise sous globe. Puisque c'est elle que j'ai abritée par le paravent. Puisque c'est elle dont j'ai tué les chenilles (sauf les deux ou trois pour les papillons). Puisque c'est elle que j'ai écoutée se plaindre, ou se vanter, ou même quelquefois se taire. Puisque c'est ma rose.

Et il revint vers le renard : - Adieu, dit-il...
- Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple: on ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux.
- L'essentiel est invisible pour les yeux, répéta le petit prince, afin de se souvenir.
- C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.
- C'est le temps que j'ai perdu pour ma rose... fit le petit prince, afin de se souvenir.
- Les hommes ont oublié cette vérité, dit le renard. Mais tu ne dois pas l'oublier. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. Tu es responsable de ta rose...
- Je suis responsable de ma rose... répéta le petit prince, afin de se souvenir.